CiscoShow

Web, ti-punch et cocotiers

Bref, j’ai repris la compétition

| 4 commentaires

Bref c’était un Dimanche, Sylvain me laisse un message sur Facebook : « bon bin j’suis déjà debout :s » … il est 6h45 ! La veille des amis étaient passés à la maison, on avait grillé des filets Daurade fraichement pêchés entre la Martinique et Sainte Lucie, ce détail aura son importance dans la suite de l’histoire. Je passe donc chercher Sylvain, il est 7h55, on a rendez vous à 8h00 60 km plus loin … on est pas encore en retard, mais pas loin ! J’ai oublié de vous dire que sur le toit de ma fiat punto « del sol », j’ai ma planche de Stand Up Paddle (ce détail aura aussi son importance pour la suite de l’histoire). Sur la route Sylvain me raconte un potin que je connaissais depuis 2 mois, ensuite il me raconte un potin que je connaissais depuis 4 jours ! On arrive à Bananier, on récupère nos chasubles, on est prêt pour 12 km de course en Stand Up Paddle entre Bananier et Grand Anse à Trois Rivières !

Pour le départ on nous explique qu’on doit se mettre à 20 mètres des planches, au coup de feu, on court, on prend la planche et on rame, trop compliqué, au coup de feu, on est à 10 mètres des planches, je me marre, je cours parce que le sable me brûle les pieds, je ne me suis pas encore mis sur ma planche que je suis déjà crevé !

Au bout de 30 secondes de rame, je suis déjà dernier, je regarde sylvain, il me regarde pas, je regarde les autres, ils ne me regardent pas, je regarde derrière, y a personne, alors je regarde la soufrière … elle est cachée par un nuage … je me dis que la suite de la matinée va être compliquée !

Au bout d’1h30 d’effort je commence à avoir un début de mal de mer … et là je pense à la Daurade d’hier soir, j’sais pas pourquoi mais je l’imagine se marrer, mauvaise idée j’ai encore plus le mal de mer. Je saute à l’eau, j’en peux plus, je me dis que c’est trop con de mourir comme ça ( à 300 m du bord). Je regarde au loin, je vois un bateau, je lui fais signe avec ma pagaie, il me voit pas ! Je nage, enfin je flotte ! Heureusement, un pêcheur m’a repéré, il s’approche : « ça va ? » – Moi : « non, mais tu viens me sauver la vie, alors c’est cool » … dans l’eau j’avais plus le mal de mer, je monte sur le bateau, j’ai le mal de mer ! J’arrive en Saintoise à Grand Anse, crevé, exténué, épuisé, mais en vie ! Sylvain me décerne la première place en catégorie « Saintoise » et me file un gel de sucre goût pomme, ça donne l’impression d’avaler de la crème solaire … je me dis que c’est pas si mauvais la crème solaire.

Bref j’ai repris la compétition !

Daurade au Barbecue

4 Commentaires

  1. Mouahahhahahahaaha moi qui voulait savoir comment ca s’était passé, j’ai ma réponse… Courage, la prochaine fois, je te fait l’assistance en jet-Ski, histoire que tu gagnes en catégorie Jet-ski -)

  2. pense a prendre un palonnier pour me tracter avec le SUP ;p

  3. Tu parles que j’y ai pensé mais il ne faut pas le dire 🙂

  4. Respect pour la parodie, c’était super bien fait !

Laisser un commentaire